22 April 2007

[campagne - 013] Drom - l'Auberge de l'Épée

Tchapakan et Kirit entrent dans la taverne. Ils en ressortent peu après, l'air à la fois étonné et agréablement surpris. La taverne est propre et bien tenue, fréquentée par des barbares habillés de couleurs ternes et relativement calmes. Ça ne correspond pas tellement à l'idée que vous vous faisiez d'une auberge païenne !

12 comments:

  1. et bien alons-y, et on verra bien que ces gens ne sont pas si terribles et que l'on peut leur parler facilement!
    on va ainsi mettre en pratique nos connaissances théoriques et livresques !

    ReplyDelete
  2. Vous entrez. La taverne se compose d'une grande salle avec des tables communes, et d'un long bar en bois.
    Les murs sont décorés de scènes martiales, d'armes et de boucliers. Tout est propre et bien tenu.

    Un grand escalier, au fond, mène à l'étage.

    Il y a peu de clients. Ils sont habillés de vêtements sombres et parlent à voix basse. Une odeur de bière maltée flotte.

    ReplyDelete
  3. et bien, j'avise des places à table, ou au comptoir, enfin, là où il y a des gens avec qui nous pourrons entammer une conversation, eje commande des bières orlanthies, et fais à nos voisins des salutations amicales dans leur langue (on en connait bine une ou deux, non ?, surtout Tchapakan). Ensuite, on engage la conversation. Disons que nous sommes en voyage d'étude, parce que les voyages forment la jeunesse, que nous sommes venus à la foire. "Notre présence dans ce quartier ? Et bien, nous nous intéressons aux cultures différentes, surtout orlanthies, si authentique et dont nous avons aussi beaucoup à apprendre. Tu viens de quel coin, toi-même, jeune guerrier ?"

    ReplyDelete
  4. Tchapakan23/4/07 17:47

    "Et la bière orlanthie est très réputée, ahahah !", rajoute Tchapakan pour rattrapper le côté un peu intello du commentaire de son compagnon.

    ReplyDelete
  5. oui, et on peut parler de théologie (attention, malgré une certaine naiveté, milka sait prendre son temps pour convaincre et esqt surtout là pour apprendre...)

    ReplyDelete
  6. En fait les gars parlent tous safelstran couramment, mais ils ont l'air d'aprécier vos efforts.

    Ils sont tous originaires de Drom ou de la campagne environnante. Ceux qui ne sont pas originaires de la ville sont "montés" à cause la grand'foire et des possibilités d'embauche qu'elle offre : ils sont tous mercenaires, et les marchands embauchent des gardes pour escorter les marchandises vers leurs villes d'origine une fois la foire terminée. Il y a même des marchands qui embauchent des gardes pour surveiller leurs échoppes pendant la foire elle-même.

    ReplyDelete
  7. et l'un d'entre eux aurait-il entendu parler de l'affaire qui nous emmène ici?

    ReplyDelete
  8. ahahhh ! Et bien voici de sacrés gaillards que les marchands se féliciteront d'avoir à leurs côtés ! Mais dites-moi : les routes de l'Empire sont si dangereuses que ça qu'il faille s'entourer de solides guerriers comme vous ? C'est que nous comptons nous diriger vers Partan ! L'un de vous connaît-il cette contrée et pourrait-il nous en raconter plus autour d'une bonne bière, par Kro ![sombre esprit de la fermentation chez des peuplades de l'est]

    ReplyDelete
  9. Vos interlocuteurs vous expliquent que Partan est une petite ville paisible, qui plus est garnisonnée par une forte troupe occidentale. Ce n'est sûrement pas par là que l'on risque de faire de mauvaises rencontres.

    Les marchands qui louent la protection de vos interlocuteurs sont les marchands qui rentrent chez eux, en Praloria ou au Slontos, voire des courageux (ou des fous) qui se rendent dans l'Est Sauvage ou chez les amis-des-dragons. Ces routes-là sont peu sûres, infestées de bandits, d'orlanthis non civilisés [pas comme eux] ou dragonisés [quelle horreur], voire de monstres... Seuls de preux initiés de Humath sont à même d'assurer que la caravane du marchand arrivera à destination.

    ReplyDelete
  10. Milka évoque les problèmes de troupeaux attaqués chez les Saugites. Vos interlocuteurs n'en ont pas entendu parler (Merein est encore bien loin de Drom), mais ça ne les étonne pas : « Ça grouille de brous, là-bas ! »

    ReplyDelete
  11. (air horrifié et stupéfait) :"Des brous ? Mais les terribles adeptes du Taureau Tempête n'y mettent-ils pas bon ordre ??? Et l'empire n'étend-il pas son autorité et sa protection jusque là ?"

    ReplyDelete
  12. la puissance de malkion serait a coup sur bienvenue pour aider ces pauvres gens!!!

    ReplyDelete