04 May 2007

[campagne - 016] Drom - la Grand'Foire

Vous profitez des deux jours suivants pour visiter encore un peu Drom. La ville est presque aussi grande que Kustria, à votre grand étonnement.
Vous remarquez que c'est le quartier malkioni autochtone qui est le plus surveillé par les patrouilles de l'Armée de la Droiture, et que les habitants de ce quartier regardent passer les soldats avec ressentiment...

La Grand'Place est immense et grouille de monde. Vous repérez l'étal de Heliern, bien placé au carrefour de tous les passages. Il vend principalement des livres, de gros grimoires reliés, à des gens à l'accent méridional, qui lui fournissent en échange quantité de marchandises très diverses : barriques de vin, tonneaux de bière, viande et poisson séchés, épices, armes, armures, vêtements de soie, de lin, de coton. Ses gardes du corps repartent régulièrement stocker tous ces biens dans une pièce du caravansérail qui appartient à Heliern.

13 comments:

  1. dis moi heliern, quels genres de livres vends tu ici?

    ReplyDelete
  2. Eporedos4/5/07 15:46

    Je chine dans sa boutique pour voir moi aussi de que vend heliern. Puis je papote, et lui fais part de mon étonnement de la tension dans le quartier Malkioni. Y aurait-il une hérésie, tout le moins du point de vue tâtillon de l'Armée de la Droiture ?

    ReplyDelete
  3. Heliern vend des grimoires magiques... Ça explique son peu de bagages à l'aller (les livres ne prennent pas beaucoup de place).

    En revanche, il a amassé une quantité phénoménale de marchandises avec tout ce que lui ont donné ses clients en échange de ses livres de magie.

    La tension dans le quartier malkioni autochtone peut déjà s'expliquer par les guerres ducales : toutes les cités de Safelster étaient indépendantes de facto avant la guerre, et elles sont désormais gouvernées directement par l'Empire, au travers de l'Armée de la Droiture. Cela dit, c'est la même chose chez vous (à Kustria), et pourtant la tension est moindre.

    ReplyDelete
  4. je lui demande si il a eu des clients qui viennent de la région qui nous interesse, et si ils ont fait part de problèmes particuliers...
    quand a kirit, si pendant ses achats il en rencontre, il va essayer de lier conversation sous couvert d'une éventuelle mission comerciale

    ReplyDelete
  5. Eporedos4/5/07 21:33

    [peut-on apprendre la sorcellerie seul par la lecture de grimoires ?]
    J'essaye d'évaluer la qualité de ses livres de magie, les tarifs, et si j'en suis satisfait, je lui demande s'il passe de temps en temps à Kustria.
    Je lui demande aussi "si le voyage peut se faire à pied (nous sommes de robustes gaillards) ou s'il nous faut des montures ?"

    ReplyDelete
  6. pour milka et kirit, nous avons deja des chevaux, en plus de la mule... il ne nous manque vraiment que de la nouriture!

    ReplyDelete
  7. This comment has been removed by the author.

    ReplyDelete
  8. Les clients de Heliern sont tous des malkioni, il n'y a aucun païen parmi ses clients et donc aucun Saugite. De toute façon, il est impossible d'apprendre la sorcellerie en autodidacte.

    Ses livres sont du même ordre que ceux que vous avez vu chez vos maîtres respectifs à Kustria, des grimoires de sorcellerie "classiques".

    Pour le voyage, il faudra voyager tous ensemble. Le pays de Keanos est vraiment trop dangereux. Le pays de Saug est moins dangereux, mais il vaut tout de même mieux voyager en groupe.

    ReplyDelete
  9. Eporedos5/5/07 21:07

    [combien coûtent les chevaux de base ou les mules, et une selle ?]
    Nous sommes plutôt habitués à marcher, Tchapakan et moi. Ca nous évite de les faire garder. Penses-tu, Kirit, qu'il nous faut des montures ? Vous pourriez peut-être transporter certaines de nos affaires (armure, vivres). Si besoin est, nous pourrons toujours en acheter à Saug. Ils ont des chevaux là-bas, non ?

    ReplyDelete
  10. On vous explique qu'il y a une sorte de tabou contre les chevaux dans cette région, aussi bien chez les orlanthi que chez les malkioni, même si ce n'est pas pour les mêmes raisons. Il faut donc s'en tenir aux bêtes de somme.

    ReplyDelete
  11. et bien si il y a un tabou, on pourait échanger nos deux chevaux contes d'autres mules, ou le utiliser comme bêtes de sommes...
    qu'en pense heliern?

    ReplyDelete
  12. Eporedos6/5/07 21:15

    A mon avis, tabou est tabou, bête de somme ou monture. Je suggère donc que nous nous en tenions aux mules et que vous laissiez vos chevaux ici en pension ou que vous les revendiez. Une seule mule et la marche nous conviennent, mais si vous souhaitez avoir des montures, alors nous achèterons 3 autres mules.

    ReplyDelete
  13. Bon, Milka, vous laissez vos canassons ici ou à laprochaine étape , Pour nous, c'est à pied avec la mule. Nous sommes prêts, nous n'attendons plus que'Heliern.

    ReplyDelete