25 May 2007

[campagne - 021] le parchemin

Le parchemin étant taché de sang, certains mots sont cachés. Voici ce que vous pouvez y lire :
Cher Rastok,
À la suite de longues recherches, nous sommes portés à croire que vous êtes le dernier parent vivant de feu le vidame D'Aymé.
Si c'est bien le cas et si aucun élément ignoré de nous actuellement [tache] je suis chargé de vous informer que vous êtes le seul bénéficiaire du testament et des dernières volontés de Monseigneur le vidame défunt.
[tache] je vous presse de vous présenter en [tache] dans la ville de Drom.
Dès lors, et sous réserve que vous soyez en mesure de prouver votre identité au moyen d'un certificat signé par deux témoins honorablement connus, j'aurai le plaisir de vous remettre les différents documents afférents à la propriété du titre de vidame [tache] et de tout ce qu'il contient, y compris une cave à vin de grand prix, de ses dépendances, ainsi qu'une somme de vingt mille couronnes d'or.
Votre dévoué
Maître Barl

4 comments:

  1. ohoooooh ! Voilà un signe du destin que Malkion m'envoie. Mmmmh...est-ce un test de Sa part ? Devons-nous prévenir le clerc de la mort de ce pauvre hère ? D'un autre côté, qui suis-je aussi pour refuser une occasion offerte par Malkion dont les desseins sont parfois impénétrables ? Car une telle coïncidence ne peut être que de Son fait, Lui qui nous aura mis sur le chemin de cet homme probablement dans un but précis. Voyons-donc ce que cet infortuné transportait : peut-être a-t-il un sceau, un signe de famille. Car si, guidé par Malkion, je décidais de prendre la place de cet homme et de poursuivre sa destinée, il me faudra tout ce qu'il possède pour m'aider dans cette mission sacrée : car mieux vaut que cette fortune soit bien gérée au service des plus nécessiteux et des serviteurs de Malkion que nous sommes que de la voir dilapidée Malkion sait où. Et si vous m'y aidez, vous aurez certainement votre part de reconnaissance de Malkion comme de moi-même ! Ensuite, offrons des sépultures à ces hommes.
    Heliern, connais-tu le vidame d'Aymé ? [kékséksa un vidame ?]

    ReplyDelete
  2. Dans une autre poche du cadavre, il y a un second parchemin, exempt de taches de sang.
    Le texte dit : Nous soussignés, jurons solennellement que le porteur du présent document se nomme bien Rastok. [signé :] Dirga, abbesse de St Gerlant, Karso, maître de la guilde des marchands

    ReplyDelete
  3. Heliern ne connaît personne de ce nom, mais il ne fréquente guère les Occidentaux.
    Quant à vidame, c'est un titre de noblesse occidental. Il désigne un noble qui administre les domaines d'un évêché et, de façon plus générale, s'occupe des affaires temporelles de l'évêque.

    ReplyDelete
  4. bien, rassemblons les affaires de ces hommes, je prends les parchemins, et occupons-nous de leur offrir des sépultures. Ce Rastok venait scertainemetn de l'est et se dirigeait apparemment vers Drom. A notre prochaine étape, nous essaierons de savoir qui sont Dirga et Karso, et peut-être prendrai-je contact avec eux. Malkion saura m'inspirer

    ReplyDelete