19 March 2007

[campagne - 007] Galin

Le lendemain matin, juste avant le départ du bateau (désormais presque vide), le capitaine reçoit une missive et interrompt les manœuvres de départ.
Environ une heure plus tard (heure pendant laquelle le capitaine peste abondamment en seshnegi), une compagnie de l'Armée de la Droiture monte à bord du bateau. Les soldats se tiennent à part des autres voyageurs pendant toute la durée du voyage. En milieu d'après-midi, vous arrivez à Galin, surnommée la Cité du Cheval, à cause de ses célèbres élevages.

16 comments:

  1. Je demande au capitaine ce que font tous ces soldats à bord. Descendent-ils à Galin ?
    Sinon, à Galin, y a-t-il une course ou quelque chose du genre que nous pourrions aller voir pour nous changer les idées ?

    ReplyDelete
  2. Le capitaine reste très evasif et roule des yeux du style j'ai pas le droit de parler...

    L'Armée de la Droiture est un corps militaire qui dépend directement de l'Église malkionie (et non de l'Empire), spécialisé dans la chasse aux hérétiques et aux païens. Les Érudits de l'Ambigu et l'Armée de la Droiture ne sont pas en très bons termes...

    ReplyDelete
  3. Milka, tu n'aurais pas un petit sort pour écouter ce que racontent les officiers ? je ne voudrais pas que ces imbéciles viennent perturber notre mission : ces gens sont si peu subtils...

    ReplyDelete
  4. pour ecouter, non, mais pour voir, oui...
    avant, je vais essayer d'en savoir plus avec mon relationnel, mon apparence et mon appatenance a l'église....

    ReplyDelete
  5. Dès que Milka s'approche des soldats de l'Armée de la Droiture, ils baissent leur regard (alors que d'habitude les hommes la regardent avec insistance !!!)

    Un gradé s'interpose assez vite. « Mademoiselle, les femmes ne peuvent s'approcher aussi impudemment des hommes. » [c'est un précepte du malkionisme fondamentaliste] « Veuillez vous éloigner ! »

    ReplyDelete
  6. bien, mais en tant que missionaie de notre sainte institution, je pensais seulement vous demander ce que vous alliez faire dans les marches de l'empire?

    ReplyDelete
  7. (aparté avec Tchapakan : ouais, je suis sûr que les officiers apprécieront que Milka leur parle de missionaire, hin hin hin).

    ReplyDelete
  8. Le gradé répète, d'un air peu amène : « Mademoiselle, veuillez vous éloigner ! »

    ReplyDelete
  9. (le fait que je sois une autorité religieuse de leur église ne peut pas me permetre d'avoir un aéscedant sur eux?)
    si c'est le cas, j'essaierait de savoir quelque chose par une maniere plus discrete (sort de milka ( dominate humain laisse-ttil des souvenirs a sa cible?) ou discretion de kirit), et en dernier ressort la seduction .

    ReplyDelete
  10. [connaissances des joueurs] L'Armée de la Droiture se rattache aux courants fondamentalistes du malkionisme, selon lesquels une femme n'a pas le droit d'exercer la magie, ni l'art de la guerre, ni encore moins d'être une missionnaire !!! L'Armée de la Droiture entretient des rapports exécrables avec les Érudits qui, eux, ne pratiquent pas de ségrégation entre les sexes.

    ReplyDelete
  11. ah... alors ce sont de gros sexistes!!!
    je vais leur faire voir, moi!
    est-ce que quelqu'un controllé par un "dominate human" garde des souvenirs de cette période?

    ReplyDelete
  12. Je ne pense pas. Mais en cas d'échec du sortilège, il se rend compte qu'on a essayé de le dominer.

    ReplyDelete
  13. bien, epoderos, qu'en pense-tu,
    doit-on essayer a tout prix de savoir ce que veulent ces idiots?
    ou alors on laisse tomber,
    ou on essaye d'en savoir plus par le patron du bateau?

    ReplyDelete
  14. Epoderos1/4/07 22:07

    [je suis de retour]

    Je préfèrerais ne pas compromettre notre mission à cause de ces imbéciles. Je peux essayer une vision mystique sur les officiers pour voir s'ils bénéficient d'un support magique quelconque, et dans ce cas, je devrais savoir quelle en est l'origne. Mais je ne sais pas si je pourrai en tirer beaucoup d'infos.
    Mais si tu veux, Milka, je peux faire léviter un rat crevé ou un étron jusque dans sa soupe ou dans sa besace, en douce, pour lui apprendre la galanterie.

    ReplyDelete
  15. EpoREDos1/4/07 23:04

    Eporedos,pas Epoderos.
    grrr....même moi je m'emmêle !

    ReplyDelete
  16. non, laissons tomber, ils n'en valent pas la peine...

    ReplyDelete