01 March 2007

[campagne - 003] Azilos

Après vos préparatifs et une bonne nuit de sommeil, vous vous embarquez sur la Gloire de la Religion, un grand navire impérial, en direction du lac Helby.
On a assuré à Eporedos que vous serez reçus par des confrères à Tiskos, et qu'ils ont ordre de vous aider.

La plupart des passagers sont des familles de Seshnela qui vont trouver leur époux ou père, fonctionnaire impérial ou militaire en poste dans l'un des ports du lac Felster. Il y a également des marchands qui se rendent en Maniria, une province impériale située au sud de Ralios. Et bien sûr des Érudits de l'Ambigu se rendant à Tiskos pour leurs recherches.

Le soir du premier jour, le navire arrive à Azilos, un grand et beau port au fond d'une sorte de baie. Quelques familles descendent à quai ; apparemment elles sont arrivées à destination. Le capitaine, un Occidental hautain, vous déconseille de quitter le navire. « Ces salopards d'Aziliens sont bagarreurs. Et en plus y en a qui ont du sang krjalki ! Restez à bord ! »

Que faites-vous ?

11 comments:

  1. Epoderos2/3/07 10:52

    beurkh, du sang krjalki ! Mais quelles horreurs ont donc pus commettre leurs ascendants ?
    Bon, Milka, moi je n'ai rien à faire dans cette ville, mais si tu veux, nous pouvons visiter le port et nous régaler d'un bon ragoût de carpe dans une goguette du quartier. Je ne crains pas les krjalkis qui peuvent goûter de ma sorcellerie et de la lame de Tchapakan s'ils osent nous importuner ! Maintenant, une soirée sur le bateau me convient aussi parfaitement.
    Nous pourrons en profiter pour faire plus ample connaissance !

    [Epoderos possède une rapière comme seule arme. Tchapakan lui aussi, mais il transporte aussi un grand bouclier.]

    ReplyDelete
  2. Milka:
    Du sang "krjalki", vous voulez dire quoi exactement?
    Quand a descendre a terre, je pense n'y avoir aucun interet, meme si je suis persuadée qu'il n'oseraient s'en prendre a une missionaire de l'église Malkionnie en mission!!!
    Kirit s'étrangle un peu en entendant cela, et regarde Milka avec une moue dubitative...

    ReplyDelete
  3. Tchapakan2/3/07 12:10

    Tchapakan : "J'irais bien chercher quelques coquillages, petits poissons ou autres afin de nous faire des brochettes, ou une petite friture. Quelqu'un m'accompagne ? Kirit ? Il y en a pour, allez, une demie-heure, tout au plus !"

    ReplyDelete
  4. Epoderos2/3/07 12:16

    Mon ami Tchapakan aime bien cuisiner. Il nous fait des petits plats délicieux. Ami Milka, raconte-moi un peu plus sur toi : si nous devons travailler ensemble, mieux vaut savoir quelles sont nos compétences afin de le utiliser au mieux.
    Pour ma part, mon école s'intéresse aux mythes païens afin d'en tirer connaissance et avantages pour la vraie religion, Malkion soit mille et mille fois béni. J'ai appris la sorcellerie, et ai essayé d'adapter mes sorts pour affronter les dangers lors de la recherche active dans le plan des héros : des sorts pour neutraliser et, bien entendu, vision mystique ! Je me spécialise aussi dans les religions orlanthies. Rien ne me plaît plus que la recherche !

    ReplyDelete
  5. Et bien, cher Epoderos, je suis une jeune missionaire de l'Eglise Malkionie la plus pure! Je ne désire rien de plus que convertir nos voisins pour répendre la vraie religion par dela les frontieres et les peuples. J'ai ainsi quelques connaissances en théologie comparative et me suis spécialisée dans l'étude des elfs et des trolls, car je suis persuadée , contrairement aux vieux croutons enfermés dans leur bibliothèque que glorantha est un tout et que nous devons aussi convertir les races des "grands anciens".
    J'ai quelques sorts généralistes qui permettent de soigner et de me débrouiller meme avec les humains les plus trécalcitrants.
    Quand a Kirit,( qui veut bien aller faire quelques achats a terre, c'est aussi un fin gourmet ! ), ce n'est pas un combattant a proprement parler, mais il sait se tirer de tous les mauvais pas et est un aide trés competant en milieux inhospitalier.

    ReplyDelete
  6. Eporedos2/3/07 18:38

    Ma chère Milka, je loue ton optimisme, car pour ma part, j'estime que chercher à enseigner la vraie religion aux païens et encore plus aux Krjalkis est peine perdue. J'ai bien essayé, moi aussi, d'enseigner aux gens simples les préceptes de Malkion, mais ils préfèraient écouter les paroles douces et rassurantes de faux prophètes, et suivre des bellâtres aux paroles de miel. Non, seuls des érudits comme nous peuvent accéder à la vraie pratique. Quant aux païens, et encore plus les Krjalki, ils sont trop enfoncés dans leur vision étriquée et distordue du Grand Oeuvre pour vouloir même en sortir. En revanche, tous ceux-là ont si bien creusé dans leur voie, même si limitée et sans pouvoir percevoir ce Tout dont tu parles, que l'érudit qui prend la peine de les fréquenter peut en tirer des enseignements forts intéressants sur certains aspects de la Création. Mais je ne voudrais pas réfréner ton enthousiasme, car ta parole me paraît honnête et ta voie droite, pas comme celle de ces sectaires déviants bellâtres que les femmes adulent !

    ReplyDelete
  7. ce n'est pas que de l'optimisme!!!
    Malkion est universel et je le montrerait a la face du monde!!!

    ReplyDelete
  8. Eporedos2/3/07 21:05

    oui, oui. Bon courage, Milka.
    Bon nos amis vont revenir, voyons un peu si le capitaine de ce beau navire a quelque vin à nous fournir.

    ReplyDelete
  9. Du vin? Kirit essaye de m'en faire boire, mais pour l'instant je prefere me contenter d'eau pure sauf pour les rituels de notre sainte église....(dénégation un peu véhémente et immédiate, la belle milka a semblé rougir légerement sous la lueur des torches)

    ReplyDelete
  10. Eporedos3/3/07 11:02

    humbrrmpf oui, euh, bien sûr, je voulais du vin pour Tchapakan. ET
    t Kirit aussi.
    [question : la consommation d'alcool est-elle mal vue par l'église Malkionie ?]

    ReplyDelete
  11. Pas que je sache, mais milka a un coté jeune ingenue qui se retranche derière la religion, parfois...

    ReplyDelete