01 January 2008

[campagne - 040] Douze Chênes

Il fait nuit noire lorsque vous arrivez à Douze Chênes. Le hameau est ceint d'une vague palissade en bois, avec des planches très espacées qui n'empêchent pas d'y pénétrer. Au moment où vous passez la palissade, la porte de la plus grosse maison (celle qui se trouve au centre du hameau) s'ouvre. Une faible lumière en sort ; elle éclaire un groupe de barbares armés de bâtons et de râteaux. Ils avancent prudemment vers vous.

15 comments:

  1. Eporedos1/1/08 22:28

    Je baisse la gardede mon épée et lève le bras en signe de paix et les salue (note que nous portons nos armes). Tchapakan, armé de pied en cap, heurte son torse du pommeau de son épée (bong!) en disant "amis Urox". Puis trace la rune du Chaos sur le sol et la piétine rageusement.
    Les guides doivent bien pouvoir aussi leur expliquer qui nous sommes. Y a-t-il compréhension même embryonnaire ente eux et nous ?

    ReplyDelete
  2. kirit et milka2/1/08 10:45

    Kirit n'est pas trés rassuré pour la jeune et jolie Milka, mais elle peut etre un atout pour ne pas paraitre menaçants...
    Grands sourires mais restons sur nos gardes!

    ReplyDelete
  3. Les pisteurs parlent aux barbares, qui baissent peu à peu leurs armes. Vous n'arrivez pas à tout saisir, mais il vous semble que les pisteurs parlent de monstres à tête de chien et que les villageois parlent de méchants magiciens.

    Les villageois ont l'air satisfait lorsque Tchapakan piétine la rune du Chaos. Ils vous invitent à rentrer dans la grande demeure centrale.

    ReplyDelete
  4. Eporedos2/1/08 23:30

    Bon, ben allons-y et tentons de glaner le max d'infos sur la situation.

    ReplyDelete
  5. Les villageois referment la porte de la grande maison. Ils vous offrent à boire et à manger, puis s'asseoient par terre, l'air inquiet.

    ReplyDelete
  6. Eporedos4/1/08 18:40

    nous faison honneur à leur hospitalité. Quelqu'un a-t-il du tabac, de la chique, ou simplement un peu de nos rations à partager symboliquement par l'échange du pain ? Puis, en parlant beaucoup avec les mains, nous essayons d'en savoir plus sur la situation: qui sont ces Krjalkis, de quels magiciens parlent-ils, de quels pouvoirs disposent-ils, combien sont-ils tous ces Krjalkis, depuis quand, où...je paire que c'est encore un coup des draconiques!

    ReplyDelete
  7. Maintenant que vous êtes assis tranquillement, qu'il n'y a pas trop de bruit, vous réussissez à parler un peu avec les villageois. Milka est bien contente d'avoir pris tous ces cours de theyalan...

    Les villageois disent que des magiciens rôdent, c'est pour ça qu'ils se protègent, la nuit. Quant aux krjalki, c'est vos pisteurs qui en ont parlé, pas eux.

    ReplyDelete
  8. Milka et Kirit6/1/08 15:02

    Qu'entendent ils par magiciens exactement?
    cela pourait il être des "changeformes"?
    A priori la situation est saine et nous pouvons nous detendre, milka en profitant pour engranger des connaissances sur les coutumes locales...

    ReplyDelete
  9. Eporedos6/1/08 16:13

    Nous avons vu des Brous à tête de chien! Mais peut-êter est-ce un illusion. Savent-ils vers ou peuvent se terrer ces magiciens?

    ReplyDelete
  10. Les villageois ont remarqué la présence, depuis quelques jours, dans le bois près du village, d'une bande d'humains louches habillés de peaux et de plumes, avec des chapeaux ou des masques en forme de chien.

    Apparemment, ces gens se sont installés dans une tour en ruines, au milieu du bois. Les villageois les évitent parce qu'ils les soupçonnent d'être des sorciers -- de même qu'ils vous soupçonnaient aussi d'être des sorciers, alors que finalement vous êtes d'honnêtes gens !

    ReplyDelete
  11. Eporedos7/1/08 09:42

    Bien sûr ! Nous sommes de fidèles serviteurs de l'Empire, qui n'oublie jamais ceux dont il a la charge, même aux plus lointaines de ses marches ! Et vous faites bien de faire attention à ces gens louches qui ont déjà pillé moult fermes et volé moult moutons.

    Milka, traduis s'il te plaît, et demande-donc aussi à nos amis s'ils ont une idée du nombre de ces ruffians, et s'ils sortent surtout la nuit ou la jour.

    ReplyDelete
  12. Ces références a des hommes en costumes nous disent_ils quelque chose? Une culture particulière?
    Je traduis et cherche a obtenir des détails...

    ReplyDelete
  13. Les villageois ne savent pas combien il y a de bandits (ou plutôt ils ont tous un avis différent...), ni s'ils sortent le jour ou la nuit (là encore, vous entendez de tout).

    Vous ne vous souvenez pas avoir étudié de coutumes ayant un rapport avec des masques ou des chapeaux lorsque vous avez étudié les coutumes de l'Est Sauvage.

    ReplyDelete
  14. Eporedos9/1/08 17:51

    Bon. Je propose de nous reposer et de suivre les traces demain, à moins que les guides ne puisse le faire de nuit. En gros, ej suggère la stratßegie suivante: nous trouvons un poste d'observation proche de leur chemin/repère et attendons que les ruffians passent pour voir à quoi ils ressemblent, et observer leurs mouvements. Quand ils seront partis, nous pourrons explorer leur repère.
    Ou alors on avise.

    ReplyDelete
  15. Je suis d'accord avec cette tactique
    Essayons d'etre discret tant que l'on n'en sait pas plus.

    ReplyDelete